Franchissement de la frontière entre la Russie et la Biélorussie

Les règles relatives au franchissement de la frontière entre la Russie et la Biélorussie pour les personnes ne possédant pas la nationalité russe ou biélorusse ont changé.

L’entrée sur le territoire de la Fédération de Russie en provenance de la Biélorussie est interdite (voie terrestre ou voie aérienne) aux personnes ne possédant pas la nationalité russe ou biélorusse. L’accord signé entre ces deux pays supprime en effet les contrôles aux frontières. En l’absence de garde-frontière, les étrangers, qui ne peuvent entrer légalement sur le territoire russe qu’après s’être soumis aux contrôles de ces derniers, sont invités à entrer sur le territoire russe en franchissant une frontière où ces contrôles sont effectifs. Le passage par un pays tiers pour aller de Biélorusse en Russie est en conséquence obligatoire. Tout étranger, qu’il soit de passage ou résident, qui contreviendrait à cette règle agirait en violation du droit russe et se verrait appliquer les sanctions prévues par la loi.

Il en est de même de la sortie du territoire de Fédération de Russie en direction de la Biélorussie. Le FSB considère en effet que se rendre en Biélorussie a pour conséquence de sortir du territoire russe. Or cette sortie ne peut être autorisée qu’après s’être soumis au contrôle d’un garde-frontière.

Des contrôles aléatoires pourraient être mis en place dans les aéroports en Russie sur les vols en provenance de Biélorussie.

En attendant des aménagements éventuels à ce dispositif, il est vivement conseillé à nos ressortissants de ne pas s’exposer à des sanctions et de transiter par un pays tiers pour aller et venir entre la Russie et la Biélorussie.

Lire l’article du Courrier de Russie